Skip to content

L’origine de la crêpe Suzette

20 janvier 2010
tags:

Je suis née il y a fort longtemps, à la fin du siècle dernier dans le Café de Paris de Monaco, un lieu tendance fréquenté par les plus grandes personnalités de l’époque.

Le prince de Galles Edouard VII, s’y rendait quotidiennement en compagnie d’une belle jeune femme pour déguster mes cousines les crêpes confectionnées sous ses yeux par Henri Charpentier, un jeune apprenti pâtissier de 16 ans munit d’un petit fourneau à alcool portatif.

Le 31 janvier 1896, le jeune homme empila les crêpes comme à son habitude sur un plat de porcelaine, mais il fit tomber accidentellement de l’alcool sur la pile de crêpes… Et soudain, la flamme du fourneau dévora le dessert du Prince.
Mais l’apprenti garda son sang froid et dans un élan d’audace, il saupoudra les crêpes de sucre et fit caraméliser le tout en prétextant qu’il s’agissait d’une nouvelle recette inventée en l’honneur de son altesse Royale. Il décida de donner le nom du prince à cette recette, mais le prince se retourna vers son invitée, une charmante parisienne prénommée Suzette, et demanda au pâtissier de baptiser sa trouvaille Crêpe Suzette, « en hommage à la beauté », dit-il.

Et voilà comment j’ai vu le jour, sur un malentendu d’apprenti pâtissier…

Publicités
One Comment leave one →
  1. 20 janvier 2010 10:49

    Hi, this is a comment.
    To delete a comment, just log in, and view the posts’ comments, there you will have the option to edit or delete them.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :